Présentation de Laïka, le robot de compagnie pour chiens

Bonjour Monsieur Samtmann, pourriez-vous nous présenter votre start-up ?

Bonjour, je suis Thomas Samtmann, co-fondateur et CEO de CamToy, start-up française installée à la Station F. Nous développons des solutions connectés pour animaux de compagnie. Nous travaillions depuis maintenant plus d’un an et demi sur la conception de Laïka, le premier robot intelligent compagnon de vie pour chien.

Laïka permet d’interagir à distance avec son chien par l’intermédiaire d’un smartphone en prenant le contrôle du robot resté au domicile. Ainsi les propriétaires peuvent voir, parler, entendre (alerte aboiements) et récompenser leur chien (lanceur de friandises intégré) lorsqu’ils sont contraints de laisser leurs compagnons adorés seuls, parfois durant de longues heures (travail).

Laïka fonctionne aussi en mode autonome, grâce à ses différents capteurs il est capable de se déplacer en évitant les obstacles, grâce à un traqueur placer sur le collier du chien nous sommes en mesure de déterminer l’activité du chien et donc de savoir quand le stimuler. Ce traqueur nous permet également de localiser le chien dans l’espace afin que le robot interagisse mieux avec le chien durant les phases autonomes. Enfin, nous développons une base de rechargement, à la manière des robots aspirateurs afin que Laïka soit toujours en mesure de stimuler le chien lorsqu’il en a besoin. Des algorithmes de machine learning sont aussi implémentés afin que le robot puisse apprendre de ses expériences et adapter son comportements pour toujours mieux réagir au chien qu’il a face de lui.

Comment avez-vous mis au point un robot de compagnie pour les chiens

L’idée de créer Laïka est venu d’une expérience personnelle, puisque il y a quelques années j’ai adopté un chien à la SPA, ses 4 premiers mois d’adaptation ont été rudes, pour mon mobilier comme pour mes voisins puisqu’elle détruisait tout durant mes absences et qu’elle aboyait sur chaque voisin qui passait devant la porte.  L’idée de pouvoir interagir à distance pour stimuler mon chien et détourner son attention est alors paru comme une évidence (surtout après avoir testé un certains nombre de solutions inefficaces).

Après avoir remporté le concours de stratégie océan bleu de notre école de commerce (EDC Paris Buisess School), j’ai suivi un parcours étudiant entrepreneur, quelques mois plus tard, avec mes associés nous avons poursuivi l’aventure en faisant notre stage de fin d’étude en création d’entreprise. Afin de proposer une solution pertinente, nous nous sommes tournés vers Thierry Bedossa, célèbre vétérinaire et comportementaliste afin d’apporter une dimension scientifique au projet et de concevoir un produit réellement adapté aux chiens.

Nous sommes maintenant à quelques jours du lancement de campagne de crowdfunding (financement participatif sous la forme de prévente) qui aura lieu sur Indiegogo à partir du 2 octobre prochain.

Et qu’en est-il des chats ? Votre robot Laïka est-il également efficace avec eux ?

Laïka pourrait effectivement très bien marcher avec les chats, toutefois, la forme et les fonctionnalités de Laïka ont été déterminées pour répondre au mieux aux besoins et contraintes de chiens. Nous ne voulions pas faire un produit entre deux qui au final n’aurait répondu ni au besoin de l’un, ni au besoin de l’autre.
Par exemple, Laïka a été désignée sans aspérité de manière à ce que le chien ne puisse prendre le robot en bouche.

Nous pensons développer des solutions connectées pour chat dans un future relativement proche.

Le nom du robot est-il un hommage rendu à cette chienne russe qui est allé dans l’espace dans en 1957 ?

Nous avons effectivement choisi Laïka en référence à la première chienne partie dans l’espace (Le 3 novembre 1957 ndlr) à la fois pour lui rendre hommage et car nous avons aussi dans l’équipe quelques rêves d’exploration spatiale, ce nom nous correspond donc très bien !

Comment évoluera votre robot et quels sont les projets de votre start-up ?

Le robot est équipé d’algorithmes de machines learning qui permettront au robot d’apprendre au fur et à mesure qu’il évolue avec le chien, pour toujours mieux s’adapter à son comportement. Notre but ultime est de rendre notre robot vraiment intelligent pour apporter une vraie valeur ajoutée comparé à la concurrence qui propose uniquement des solutions de surveillance.

Votre mot de la fin ?

A travers Laïka, nous espérons améliorer le bien-être des chiens durant l’absence de leurs propriétaires sans pour autant avoir la prétention ni même l’intention de vouloir le remplacer. Nous créons un lien qui n’existait pas auparavant.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires