Portrait de Matt McMulllen, concepteur de robots sexuels

Matt McMullen et sa création, le robot d’amour Harmony

À première vue, Harmony ressemble à une ado coincée dans le corps d’une poupée Barbie grandeur nature à l’anatomie séduisante. Mais en y regardant de plus près, il est difficile d’imaginer que ce robot sexuel a le potentiel de perturber complètement notre rapport à la technologie et nos interactions.

En effet, Les robots ont déjà remplacé les humains dans bien des taches, Ils sont même sur le point de remplacer les humains afin de satisfaire nos besoins les plus personnels, du travail domestique à l’intimité. Est-ce inévitable ? Et est-ce même une mauvaise chose ? Pas forcément.

Voici l’interview passionnante de Matt McMullen, créateur de robots sexuels :

« Je n’ai jamais pensé à des objectifs spécifiques en créant la belle Harmony. J’aime tout simplement ce que je fais « artistiquement parlant », explique Matt McMullen, PDG de Realbotix et RealDol.
« J’aime construire ce robot et le voir bouger, parler et interagir avec les gens, ce qu’il leur fait. Cela ouvre la boîte de Pandore dans son aspect psychologique et physique. ”

McMullen a commencé à travailler avec des prothèses en silicone en tant que créateur d’effets spéciaux à la fin du siècle dernier. « Je suis fasciné par cette idée de visage très réaliste », dit-il. » Puis des clients masculins ont commencé à me demander si les attributs physiques de la belle étaient « anatomiquement corrects » et même « pourriez-vous en faire un à ma demande avec des particularités bien précises ?»

« Mon expérience professionnelle vient des effets spéciaux et des animatroniques, donc, j’ai toujours été intéressé par l’animation des poupées. Mais la technologie n’était pas vraiment là. Toutes les tentatives que j’ai faites au fil des ans sont restées en deçà de ce qu’était ma vision.
« Lorsque toutes ces technologies ont réellement commencé à prendre leur envol, le fait que les gens parlent n’importe où avec leur propre téléphone et ce, de façon naturelle, fut à mes yeux un bon en avant, parce que je pensais que l’être humain était désormais prêt entamer une conversation avec un robot »

Et vous ? Que diriez-vous de coucher avec un robot ? Un voilà un beau sondage à réaliser.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires