L’intelligence artificielle est-elle une menace ?

reseau-de-neurones-artificiels-cycorpLa haute technologie permet-elle de créer plus d’emplois qu’elle n’en détruit ? Ou sommes-nous condamnés à vivre dans un monde sans travail ? Cela dépend à qui vous posez la question!

Il n’y a pas longtemps, un débat fut organisé par la chaine britannique BBC dédié à l’impact de la robotisation sur l’industrie.

Durant ce débat fut évoqué un rapport publié récemment par le cabinet de conseil Deloitte, qui semblait suggérer qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir.

Des chercheurs, en utilisant les données de recensement du Royaume-Unis, ont constaté qu’au cours des cents dernières années, les progrès technologiques avaient réellement amélioré la situation, en réduisant le nombre de fonctions dangereuses, et en renforçant les emplois dédiés aux soins, à l’art et au business.

Jusqu’ici, donc, tout va bien ! Pas besoin d’être un grand économiste pour reconnaître que la technologie a amélioré la vie de millions d’êtres humains en leur permettant d’accomplir des taches moins difficiles, et de pouvoir s’exprimer de manière plus créative et enrichissante.
Mais cela signifie-t-il  également que cette tendance devrait se poursuivre ? Pour être honnête, nous n’en savons rien.

Si vous souhaitez des éléments de réponses, vous pourrez peut-être lire l’excellent livre de Nassim Taleb, « The Black Swan », où il met en garde contre ce qu’il appelle «l’arrogance épistémique», ou la dépendance inutile sur de grandes prédictions d’échelle.

Le comportement humain est souvent auto-contradictoire et auto-flatteur. Nous affrontons un événement imprévisible, et nous trouvons encore le moyen de dire que c’était prévu, en se basant sur des évènements passés. Oui mais voilà, cela ne veut pas dire que si une période charnière de l’humanité s’est bien déroulé, l’avenir se passera bien également.

Pour justifier notre propos, citons un rapport plus récent de « Bank of America », celui-ci indique la chose suivante:
« Nous prévoyons des risques croissants autour des robots, des réseaux intelligents, des voitures autonomes, et des drones ». Les intervenants soulèvent également des questions légitimes à plus long terme: « Les robots seront un jour dotés d’une intelligence artificielle très avancée et seront ainsi capables d’être vraiment plus intelligents que les humains ». Pourraient-ils, à ce moment là, devenir de véritables armes autonomes ?
Si tel est le cas, pour la première fois de son histoire, l’humanité sera réellement en danger d’extinction, à cause d’une technologie qu’elle aura elle même créée.

Laurent Amar

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires