Le véhicule autonome de Waymo a subi un accident en Californie

Waymo, et la voiture autonome devint réalité

En juin, l’un des véhicules autonomes Chrysler Pacifica de Waymo fut victime d’un accident sur l’autoroute, hors des zones de test de la société à Mountain View, en Californie, après que son seul conducteur présent par sécurité se soit endormi au volant.

Le site d’informations Techno, « The Information », qui a signalé le crash pour la première fois, a déclaré que le conducteur « humain », responsable du véhicule, « semblait somnoler » après environ une heure de route, selon deux personnes proches du dossier.
Le conducteur a involontairement désactivé le logiciel de conduite automatique de la voiture en appuyant sur la pédale d’accélérateur. Il n’a pas assuré le contrôle du volant et la Pacifica s’est scratché dans la barrière médiane de l’autoroute.

Le conducteur assoupi n’a répondu à aucun des avertissements du véhicule, notamment une alarme signalant que le véhicule était en mode manuel et qu’une autre alerte sonore, ai rappelé l’Information. Il a retrouvé ses esprits une fois la voiture arrêtée à la suite de l’accident, puis s’en est retourné à son bureau de Mountain View. Depuis, Il ne travaille plus pour Waymo.

Waymo a eu de la chance avec l’accident. Le conducteur n’a pas été blessé et aucun autre véhicule n’a été impliqué. La société a d’ailleurs déclaré que le véhicule n’avait subi que « des dommages modérés sur ses pneus et son pare-chocs ». Elle a également déclaré à The Information dans un communiqué : « Elle améliore constamment notre façon de conduire, y compris en ce qui concerne la vigilance du conducteur, car les tests sûrs et responsables de notre technologie font partie intégrante à tout ce que nous faisons ».
Dans ce cas, les améliorations impliqueraient de modifier le protocole de conduite nocturne pour avoir deux chauffeurs de sécurité au lieu d’un, afin d’éviter que quiconque ne se cogne la tête sur le volant à la suite d’un scratch. Lors d’une réunion de travail pour discuter de l’incident, un intervenant aurait demandé si les conducteurs de sécurité étaient sur la route depuis trop longtemps, on leur a répondu que les conducteurs peuvent faire une pause dès qu’il le souhaite.

Waymo recherche des logiciels entièrement autonomes qui ne nécessiteraient aucune intervention humaine, contrairement aux constructeurs automobiles tels que Tesla et General Motors, qui ont commencé avec des fonctionnalités automatisées de manière sélective pour assister les conducteurs.

Alors que Waymo s’approchait de la véritable autonomie, il a également essayé de réduire sa dépendance à l’égard des conducteurs de sécurité, en réduisant par exemple le nombre de ces conducteurs dans un véhicule d’essai. Waymo prévoit de lancer un service commercial d’assistance routière avec des voitures sans conducteur dans la région de Phoenix dès cette année. Et la France ?

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires