Interview exclusive de Jonathan Trévier, fondateur de Robobox

 Jonathan Trévier

Jonathan Trévier

Bonjour Monsieur Jonathan Trévier, pourriez-vous nous présenter la société Robobox ?

Robobox est une jeune startup française qui a pour ambition de démocratiser l’apprentissage du code, de la robotique et de l’électronique par la construction et la programmation de robots. Nous avons mis en place un système de « box » qui permet un apprentissage progressif et accompagné de ces technologies du futur. Cela fait à présent un an que nous distribuons nos box à travers la France et nous commençons à présent à exporter.

Pensez-vous réellement qu’un utilisateur lambda puisse créer son propre robot grâce à Robobox ?

C’est notre ambition ! Nous étions nous aussi utilisateurs lambda avant de nous plonger dans la robotique. Pour assurer la réussite de nos membres nous avons développé plusieurs éléments :

–       Un espace membre : sur lequel les utilisateurs peuvent poser des questions, partager leur code et rechercher des défis.

–       Deux langages de programmation : Les premières box sont réalisables en Scratch, ce qui permet une découverte des notions de programmation avant de se lancer dans le dur avec Arduino.

–       Des box progressives : les premières permettent de découvrir les bases de la programmation et on évolue petit à petit vers des notions plus complexes.

Combien de temps faut-il pour créer un robot avec le matériel contenu dans une Robobox ?

Robobox

Robobox

Cela dépend des profils, les initiés peuvent réaliser les constructions en une heure et les novices peuvent passer une après-midi sur leur modèle.  Les défis proposés à l’issue de chaque box peuvent considérablement augmenter le temps de création car le potentiel des robots est sans limite ! Les membres partagent souvent leurs nouvelles créations sur le site ainsi que leur code, ce qui permet un apprentissage des bonnes pratiques.

Quelles sont les fonctionnalités de ces robots ?

Chaque mois nous faisons découvrir de nouveaux capteurs, moteurs et de nouvelles fonctionnalités. Au début les fonctionnalités des robots sont assez basiques (détecter les mouvements, émettre un son) puis leur potentiel évolue vers le mouvement, les déplacements, la communication par infra-rouge, l’utilisation des écrans ou la communication entre robots.

Avez-vous déjà des retours utilisateurs ?

Notre espace membres est un espace de discussion qui nous permet en effet d’être en contact constant avec nos utilisateurs. Ce point est très important pour nous car cela nous permet de nous améliorer sans arrêt. Grâce à ceci et à notre cycle de production très court (nous dessinons et imprimons nos robots en interne), nous pouvons proposer le meilleur produit à nos clients.

Quel est la typologie de vos acheteurs ?

Robobox

Robobox

Nous avons deux types d’acheteurs, d’un côté, nous avons des geeks (comme nous) qui souhaitent découvrir une nouvelle pratique ou relever des défis robotique.

De l’autre nous avons des parents qui utilisent les kits comme des outils pour initier leurs enfants à la programmation, à l’électronique ou à la robotique. Ces profils sont différents mais assez complémentaires car les utilisateurs avancés sont une vraie source d’inspiration pour les novices.

Comment allez-vous faire évoluer votre offre à l’avenir ?

Aujourd’hui nous disposons de 12 robots, progressifs et évolutifs. Nous comptons développer cette offre et offrir deux parcours, l’un pour les utilisateurs avancés et un autre pour les utilisateurs plus novices. Aujourd’hui, notre offre ne nécessite pas de soudure ni d’outils particuliers, mais nous pouvons imaginer dans le futur des kits plus demandant.

Votre mot de la fin ?

Je voudrais dire à tous les roboticiens en herbe qui n’osent pas se lancer, de ne plus hésiter et de commencer dès que possible. Que ce soit avec Robobox ou avec une autre solution, l’apprentissage de la robotique et de la programmation est une aventure passionnante qui permet de se rendre compte que le fonctionnement de toutes ces machines n’est pas si compliqué. Le potentiel des robots est immense et il n’attend qu’eux pour devenir réalité !

Propos recueillis par Laurent Amar

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires