Google se sépare des terrifiants robots Boston Dynamics

Les créatures mécanisées de Boston Robotics

Un important conglomérat japonais rachète Boston Dynamics, l’entreprise de robotique à l’origine de nombreuses vidéos de robots étonnants que vous avez pu voir en ligne, mais quelque peu effrayants.

Vendredi dernier, SoftBank a déclaré avoir conclu un accord pour acquérir Boston Dynamics à Alphabet, la société mère de Google, qui avait acheté la société de robotique en 2013, mais qui avait décidé l’année dernière de la mettre en vente. Les termes du contrat ne sont pas divulgués.

« Boston Dynamics sont les leaders technologiques évidents dans les robots de nouvelles générations », a déclaré le chef de la direction de SoftBank, Masayoshi Son, dans un communiqué. « Je suis ravi de les accueillir au sein de SoftBank et je suis impatient de les soutenir car ils continuent à faire progresser le domaine de la robotique ».
Boston Dynamics est largement connu pour le développement de robots avec des applications militaires potentielles. Les robots sont construits pour résister à des chocs importants.

Les vidéos sur YouTube montrent que ces abominations électroniques à quatre pattes peuvent se relever après avoir été poussées et renversées, tandis que des robots bipèdes ont été frappés avec des bâtons de hockey sans en ressentir le moindre effet.
Lorsque Alphabet a annoncé qu’il cherchait à revendre Boston Dynamics l’année dernière, les rapports ont suggéré qu’un facteur important était le coût élevé du développement des robots, ainsi qu’une visibilité pas très claire du marché. Depuis que Google a été réorganisé par Alphabet en 2015, l’entreprise s’évertue à acquérir une fiabilité financière, en particulier parmi ses autres investissements tels que Google Fiber, X et Nest.

Il semble que SoftBank soit plus disposé à accepter l’orientation R & D de Boston Dynamics. Et cela prend tout son sens à mesure que la population mondiale vieillit.
En effet, le Japon est de plus en plus touché.
Plus de 26% de la population japonaise a plus de 60 ans, selon la Banque mondiale.
En conséquence, le Japon a massivement investi dans les robots pour les soins aux personnes âgées en milieu hospitalier et dans d’autres domaines, ce qui a entraîné un essor de la technologie.
En 2014, le Premier ministre Shinzo Abe a prédit que le marché des robots japonais vaudrait 21 millions de dollars d’ici 2020.
Alphabet n’a pas souhaité s’exprimer sur la vente de ce fleuron technologique en robotique.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires