Archive pour la catégorie ‘Domestique’

DP Pepper et Nao chez Klépierre + Etude Opinionway « Les Français prêts à accueillir un robot dans leur quotidien ? « 

Les robots de nouvelle génération

Les Français n’auront pas attendu longtemps pour voir débarquer dans leur quotidien des robots à l’image de ceux de leurs films de science-fiction préférés ou de leurs rêves les plus fous : des humanoïdes capables de conduire une voiture, faire le ménage et garder les enfants et même nous remplacer au bureau discrètement.

Klépierre, qui organise une tournée nationale avec Pepper et Nao cette année, a souhaité en savoir plus sur les attentes des Français autour des robots dans leur vie de tous les jours, à domicile, au bureau, en voiture, dans les magasins, … du scepticisme à l’engouement, le grand débat est ouvert !

 Les Français ont des attentes très claires en termes de lieux d’usage pour les robots

52 % des Français accepteraient volontiers la présence d’un robot dans leur environnement quotidien. C’est en priorité à leur domicile qu’ils les accueilleraient (28 %). C’est ensuite dans les endroits tels qu’un centre commercial (21 %) et un magasin (15 %) qu’ils les imaginent plus facilement.

Seulement 8 % d’entre eux accepteraient la présence d’un robot sur leur lieu de travail et 6 % l’imaginent dans leur voiture (et pourtant les assistants d’aide à la conduite et bientôt la voiture autonome sont aujourd’hui parmi les innovations technologiques importantes). Lire la suite de cette entrée »

Présentation des créateurs de Event Bots : Guillaume De La Rue et Steve Geandier

Steve GEANDIER, Isaline POIXBLANC et Guillaume DE LA RUE

Bonjour Monsieur Guillaume De La Rue, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous présenter la société Event Bots ?

Nous avons fondé la société Event Bots, Steve Geandier (COO) et moi-même en février 2016. Nous sommes issus de deux domaines d’activité différents mais fondamentalement complémentaires lorsqu’on se lance dans la conception et fabrication de robots. Je suis développeur, je code depuis l’âge de 8 ans, et Steve est un passionné d’électronique, de mécanique ou encore de prototypage. C’est la symbiose de nos compétences qui nous a permis de créer TiKi et Maava.

Notre société est basée à Rouen, au Village By Ca, qui sera situé dans le nouveau bâtiment baptisé le 107 d’ici quelques semaines. Nous sommes actuellement 8 au sein de notre équipe : développeurs, ingénieurs et service marketing/communication. Nous avons fait nos premiers pas dans le garage de la maison de Steve, où nous avons assemblé nos premiers robots. Aujourd’hui, nous en sommes à la 3e génération.

Nous préparons activement notre seconde levée de fonds, à hauteur de 1 000 000€, qui sera finalisé dans les semaines à venir et nous permettra d’accélérer la recherche et développement. Nous travaillons déjà pour de nombreux groupes bancaires, quelques groupes pharmaceutiques ainsi que des agences évènementielles, qui louent ou achètent nos robots, en fonction de leurs besoins. Lire la suite de cette entrée »

Les robots investissent le monde du sport

Team B-Human, RoboCup 2016

Dans quel domaine les robots n’ont-ils pas déjà une importance prépondérante ? Alors que ceux- ci sont partout dans l’automobile ou la santé, ils font désormais partie d’un monde qui, s’il fait de plus en plus confiance à la technologie, a toujours été réticent aux robots : le monde du sport.
La plus grande peur des sportifs est que ces humanoïdes, plutôt que de servir de sparring-partner, dépassent les capacités humaines et rendent ainsi le sport dénué d’intérêt. Heureusement, on est encore loin d’en être là et pourtant les robots ont déjà commencé de s’immiscer sur les divers terrains, stades et pistes de sport.

En soit, ils peuvent rendre de bons services. Au football américain, les étudiants du Darthmouth College ont développé le MVP (Mobile Virtual Player), un robot capable d’atteindre une pointe de vitesse de 40 kilomètres par heure. Celui-ci est rembourré de coussins et est utilisé pour entraîner les joueurs humains à plaquer. Quand on sait que le plus grand nombre de blessures des joueurs de football américain ont lieu à l’entraînement, et surtout durant les séances de plaquage, on peut voir toute l’utilité d’un tel robot. Celui-ci est toutefois toujours contrôlé à distance par un humain, mais ses créateurs s’attèlent à lui inclure bientôt un capteur de mouvement qui le rendra complétement autonome. Lire la suite de cette entrée »

Interview exclusive de Jonathan Trévier, fondateur de Robobox

 Jonathan Trévier

Jonathan Trévier

Bonjour Monsieur Jonathan Trévier, pourriez-vous nous présenter la société Robobox ?

Robobox est une jeune startup française qui a pour ambition de démocratiser l’apprentissage du code, de la robotique et de l’électronique par la construction et la programmation de robots. Nous avons mis en place un système de « box » qui permet un apprentissage progressif et accompagné de ces technologies du futur. Cela fait à présent un an que nous distribuons nos box à travers la France et nous commençons à présent à exporter.

Pensez-vous réellement qu’un utilisateur lambda puisse créer son propre robot grâce à Robobox ?

C’est notre ambition ! Nous étions nous aussi utilisateurs lambda avant de nous plonger dans la robotique. Pour assurer la réussite de nos membres nous avons développé plusieurs éléments : Lire la suite de cette entrée »

Un mignon petit robot livre leurs courses aux habitants de Washington

Le robot livreur de Starship Technologies

Le robot livreur de Starship Technologies

Quand les habitants de Washington voient un petit robot déambuler sur les trottoirs de leur ville, ils se posent tous la même question: « Est-ce que cela peut m’apporter de la bière? »

Et bien oui ! Ou même des produits alimentaires de toutes sortes, ou une demi-douzaine de burgers et de frites McCain. En fait, la prochaine fois que vous passerez une commande sur le site « Postmates », il sera possible qu’un robot et son utilisateur puissent apparaître à votre porte. C’est comme s’ils étaient des visiteurs du futur ayant voyagé à travers le temps pour accomplir une mission importante: vous apporter un Big Mac !

Ils sont le produit de Starship Technologies, une société de robotique Estonienne qui teste ses coursiers robots sur le territoire américain depuis quelques semaines. De la taille d’un climatiseur avec des roues, ils ont l’esthétique et le design d’un iPhone, l’aspect robuste d’un véhicule tout-terrain et le charme amusant du droïde de Star Wars « BB -8 ».

« Il a ce genre d’attrait mignon », a déclaré Nick Handrick,  responsable des opérations pour le bureau de Starship’s D.C. Les concepteurs de l’entreprise voulaient « créer un robot avec lequel les gens sont réellement à l’aise, comme ils se sentent à l’aise avec leurs enfants ou même leurs véhicules. Une partie de la conception s’est attaché à créer un objet sympathique.  » Lire la suite de cette entrée »

Interview de Pascal Liegeois, auteur de « Construisez un drone terrestre avec une caméra embarquée »

 

Pascal Liégeois

Pascal Liégeois

 

Bonjour, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Je m’appelle Pascal LIEGEOIS, je suis passionné de robotique, plutôt la robotique sans microprocesseur (disons robotique analogique et à circuits logiques).

J’ai participé à quelques concours de la revue défunte « Micros et robots au début des années 2000, ce qui m’a amené à partager ma passion et c’est sous forme d’ouvrage, grâce à Dunod, que j’ai pu réaliser cette passion.

Pourquoi proposez-vous un livre sur les drones dotés d’une caméra embarquée ?

Tout d’abord, je pense qu’il faut bien comprendre le thème de l’ouvrage. Il s’agit de « drone terrestre ». Bien sûr, le mot drone désigne normalement un objet volant télécommandé (comprendre commandé à distance) mais dans le langage usuel non professionnel, on assimile facilement tout ce qui est télécommandé. Je propose au lecteur de réaliser un drone terrestre qui est un robot en fait, mais doté d’une caméra pour son guidage (avec liaison vidéo HF pour retransmettre les images au pilote) et qui peut aussi embarquer une caméra pour réaliser un film. Lire la suite de cette entrée »

Les différents types de robot de piscine

robot piscineUn robot de piscine est un système complexe permettant d’effectuer un nettoyage automatique ou semi-automatique des parois et du fond des piscines. Selon le type de technologie utilisée pour le nettoyage, l’on peut distinguer trois types de robot de piscine. Lire la suite de cette entrée »

Le Winbot 930, le nouveau robot lave-vitre

winbot-w930-2-630Les nouveaux modèles du robot laveur de vitre de la marque Ecovacs, le Winbot 930 et le Winbot 830, ont été présentés pour la première fois lors de la nouvelle édition de l’IFA, le Salon mondial de l’électronique grand public et de l’électroménager, du 5 au 10 septembre 2014 dernier, à Berlin. Le modèle Winbot 930 étant le modèle haut de gamme.

Un laveur de vitre intelligent

Le Winbot 930 apporte de l’innovation avec son nouveau système de déplacement dénommé iSmart Drive System, offrant au robot des déplacements agiles et rapides. Ce nouveau système lui permet également de changer de direction, grâce à des rotations de sa partie centrale, qui peut tourner sur elle-même à 360°. Selon les dires de son constructeur, les pads fixés aux bords du robot ne bougent pas, ce qui devrait réduire les traces laissées sur les vitres, et améliorer sa vitesse d’exécution du travail. Comme ses prédécesseurs, Winbot 930 est alimenté par une prise électrique, il se maintient sur les parois des vitres par un système de succion. Le robot peut nettoyer jusqu’à 12 types de surfaces, et nettoie intelligemment les vitres : il peut scanner et calculer automatiquement la taille des fenêtres, et évite facilement de repasser sur une surface déjà nettoyée ! Par ailleurs, Winbot 930 dispose d’une batterie supplémentaire, le permettant de se maintenir sur la vitre, en cas de coupure de courant.

Les robots connectés à usage domestique

robotA l’instar des aspirateurs robots, les robots de service font une entrée massive dans le quotidien des gens. Avec les appareils électroménagers connectés, d’autres robots sont prévus pour assurer diverses fonctions dans une maison. Tous les grands constructeurs s’y mettent : Sony, Ecovacs, Samsung, Neato Robotics, iRobot… Les fonctionnalités sont différentes, selon les modèles et les marques : certains sont conçus pour nettoyer tout type de revêtement de sol, tandis que d’autres lavent les vitres des fenêtres et/ou portes ; d’autres encore peuvent gérer l’allumage des lumières, la fermeture des portes, etc.

Des robots pour les services à domicile

Les robots connectés à usage domestique ont investi le marché depuis quelques années déjà. A titre d’illustrations, GiraffPlus est un robot européen conçu pour prendre soin des personnes âgées à domicile. Diya One est un robot domestique conçu par la startup Partnering Robotics pour l’équilibre des environnements intérieurs. Celui-ci prend soin de la santé des personnes à domicile. L’entreprise italienne Hands Company, pour sa part, propose un robot d’assistance personnelle, baptisée « Adam ». Adam s’inscrit dans le registre des robots domestiques, et propose de nombreuses fonctions utiles pour toute la famille. Dans le même esprit, le robot familial Jibo peut tenir une conversation directe, et également prendre soin des personnes habitant un même foyer.

Les robots aspirateurs en plein essor

robot aspirateurLe marché des robots domestiques a commencé à prendre de l’envol à partir de l’année 2009 et continue de poursuivre son parcours vers le succès jusqu’à l’heure actuelle. A la différence d’un aspirateur ordinaire, ces nouvelles générations d’appareils domestiques intelligents sont capables de réaliser leurs tâches de façon particulièrement autonome sans nécessiter l’intervention d’un être humain. On les désigne communément sous l’appellation de : « Robots aspirateurs ». Commercialisé à plus de 5 millions de modèles durant l’année 2009, « Le Roomba » tient le record des premières générations d’aspirateurs robots les plus vendus sur le marché.

Roomba : caractéristique général

Revêtant l’apparence d’un disque d’une trentaine de centimètre de diamètre et mesurant moins de 10 cm de haut, Roomba est équipé d’un détecteur de choc et intègre un capteur infrarouge sur sa face. Il comporte un bac à poussière amovible à l’arrière. Grâce à une technologie embarquée, Roomba nettoie automatiquement toute la surface qui lui est accessible quand l’utilisateur appuie sur le bouton « clean ». Le bouton « spot » sert au nettoyage d’une zone déterminée, tandis que « max » lui permet de procéder au grand nettoyage jusqu’à épuisement, et le quatrième bouton « dock » lui ordonne de puiser de l’énergie à sa station de recharge.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires