Archive pour la catégorie ‘Assistance & Santé’

La gestion de projet d’hier à aujourd’hui par Wrike

Depuis la construction des tout premiers édifices à la conquête de la Lune, les responsables de projets ont accompagné d’innombrables réalisations humaines. Si le processus élémentaire de planification et de lancement d’un projet a peu changé au fil des années, la discipline de la gestion de projet a vécu une révolution au cours des dernières décennies.

Qu’est-ce qui a changé entre 1950 et 2015 ? Quelles sont les implications pour les responsables de projets actuels et futurs ?

Infographie offerte par Wrike – il logiciel de suivi de projet
Lire la suite de cette entrée »

Un robot serpent pour sauver des vies ?

modsnakesModsnakes, c’est le nom donné au robot serpent conçu par le laboratoire bio-robotique Carnegie Mellon, à Pittsburg. Imitant le mouvement des serpents, Modsnakes peut accéder à des espaces exigus, très difficiles d’accès, nager, et même grimper sur un arbre. Ce type de robot trouvera des attributions hautement importantes dans des situations extrêmes, telles que l’effondrement de bâtiments après une guerre ou une catastrophe naturelle, dans quels cas les serpents pourront être utilisés pour chercher d’éventuels survivants dans les décombres. Dans le secteur de la surveillance et de la sécurité, Modsnakes peut être utilisé pour désarmer une bombe, localiser des mines, inspecter un pont, surveiller l’intérieur d’un local clos, etc. Lire la suite de cette entrée »

Le robot VGO enseigne un enfant malade à distance

vgoUn parfait exemple de l’utilité des robots dans le domaine de la santé et de l’éducation. Âgé de 7 ans, Devon Carrow est atteint de maladies allergiques graves, l’empêchant d’aller à l’école pour suivre ses cours. Ses parents font alors appel à la VGO Communications, qui leur fournit un robot VGO pour aller en cours à la place de Devon. Tandis que Devon contrôle les mouvements du robot depuis son domicile, le robot va en classe, et transmet la voix et l’image de l’enfant en temps réel. Devon a pu ainsi suivre et participer aux cours, sans se rendre à l’école.

Parfaire une téléprésence avec VGO

Ce robot d’1,20 mètre est muni de deux roues, d’un écran vidéo, d’une caméra et de deux dispositifs de sortie audio. Le système consiste à envoyer les images vidéo vers le smartphone de l’enfant, et le smartphone envoie également l’image et la voix de l’enfant vers le robot. Cette nouvelle technologie robotique aura de nombreuses autres utilisations. Il pourrait, par exemple, être envoyé vers un lieu de travail, pour assister à une réunion. Évidemment, le robot VGO ne pourrait pas effectuer d’autres tâches nécessitant l’utilisation de la main, par exemple. Ses attributions se limitent encore à l’envoi et la transmission d’image et de son, en bref, réaliser une téléprésence.

Robotique et santé : bientôt un robot infirmier au Japon

robotUne tendance qui n’est plus nouvelle au Japon : le manque de personnel médical peut être comblé par des robots infirmiers, qui peuvent effectuer des tâches répétitives et fastidieuses pour le personnel, comme le transport de médicaments vers les différentes chambres d’hôpital. Conçus par le géant de l’électronique japonais Panasonic, les robots-infirmiers ont été testés dans des établissements hospitaliers japonais, et ont prouvé leur utilité.

Assister le personnel médical et les personnes âgées

D’ici 2015, le Japon comptera plus de 6 millions d’individus de plus de 65 ans ; actuellement, cette catégorie de personnes concerne un Japonais sur cinq. C’est dire combien les robots-infirmiers seront utiles dans un avenir très proche. En plus d’assister le personnel médical dans la prise en charge des patients, les robots pourront aider les personnes âgées dans diverses tâches, et peuvent surveiller la prise de médicaments et/ou l’alimentation de ces personnes. Les robots-infirmiers seront également d’une grande aide pour la population française, qui va compter près de 2 millions de personnes de plus de 85 ans, d’ici 2020 ! Avec ses 7 heures d’autonomie, le robot-infirmier peut assurer différents services dans les chambres d’hôpitaux, en évitant tout obstacle par l’utilisation de nombreux capteurs et caméras.

Coiffure et robotique : un robot qui fait le shampooing

Head Care RobotLa robotique est actuellement présente dans quasiment tous les lieux de vie : bureau, salon, séjour, route… mais également dans les salons de coiffure. La firme japonaise Panasonic a conçu un robot spécialiste du shampooing. Le Head Care Robot (le robot qui prend soin de vos cheveux) ne fabrique pas du shampooing, mais est installé dans les salons de coiffure pour faire les shampooings des clients. Meilleurs services et gains de temps Avec ses 24 doigts robotisés, le Head Care Robot peut shampouiner la tête des clients, tout en tenant compte de la forme de la tête de son utilisateur, par l’intermédiaire de ses nombreux capteurs. En effet, le robot mesure d’abord le crâne du client, applique le produit pour le shampooing, et utilise ses doigts pour masser en douceur le cuir chevelu. Le massage peut être prolongé en un massage relaxant appliqué sur la nuque. Par la suite, le robot effectue le rinçage des cheveux. Une visière est installée pour éviter les éclaboussures gênantes qui pourraient se mettre sur le visage du client. Les Head Care Robots testés au Japon en 2012, ont donné de bons résultats : les clients étaient satisfaits, et gagnaient plus de temps qu’avec un coiffeur humain.

Valkyrie, le robot humanoïde par la NASA

NasaValkyrie est un robot humanoïde à l’allure féminine, présenté comme un super héros par la NASA, son concepteur. Présenté en fin d’année 2013, Valkyrie est développé par le Johnson Space Center de la NASA, pour remplacer l’ancien Robonaut2 R2 de 2010. Ce robot géant de 1,90 mètres pèse 125 kg, et dispose de 44 degrés de liberté. Avec ses nombreux capteurs et caméras vidéo sur tous ses membres et sur sa tête, il sera capable d’exécuter de nombreuses tâches sur la Terre et avec les astronautes sur Mars.

Un super héros de l’espace

Avec son allure puissante, Valkyrie est alimenté par une batterie amovible de 2 kWh intégrée comme un sac à dos, lui assurant une autonomie d’une heure. Ses bras et ses mains disposent de grands degrés de liberté, et sont facilement modulables. Ainsi, l’on peut facilement démonter et intervertir les bras en cas de besoin. Avec un degré de liberté respectable au niveau du bassin et des jambes, Valkyrie peut faire de nombreux mouvements et sa tête peut pivoter et s’incliner. Ses nombreuses caméras, sonars et systèmes de détection disposés sur la tête, sur le thorax, sur les avant-bras, sur les genoux et sur les pieds lui garantissent une visualisation par modélisation 3D.

Cet humanoïde de la NASA est recouvert de mousse, ce qui lui donne un aspect plus « humain », et le protège des chocs.

SAFFiR : le robot pompier de l’US Navy

robot pompierSAFFiR (Shipboard Autonomous Firefighting Robot) est un robot humanoïde développé par les chercheurs des universités de Virginia Tech, UCLA et de Pennsylvanie. Cet humanoïde est conçu principalement pour assister et aider une équipe de pompiers dans les cas d’incendie au sein d’un bateau. Le test du robot a d’ailleurs été réalisé à bord du navire désaffecté, Shadwell, de l’US Navy.

Sauver des vies et éteindre un incendie

Ce robot pompier a pour mission principale d’éteindre les incendies sur les bateaux, puisqu’effectivement les feux sont très dangereux, et le sont encore plus sur les bateaux, compte tenu de la complexité de leur structure. Les bateaux sont un espace confiné, concentrant généralement une quantité importante de matières premières combustibles, telles que du carburant, des huiles, du gaz, ou encore de la peinture. Les dangers sont aussi importants pour l’équipage du bateau. SAFFiR sera ainsi capable d’ouvrir les vannes, ramasser des objets importants, diriger l’eau vers la source de chaleur pour éteindre les flammes… mais il sera également capable de se tenir en équilibre même si le bateau tangue. Par ailleurs, SAFFiR est doté de capteur de vision, lui permettant de repérer un humain, et de sauver des vies.

Deux prototypes du robot humanoïde SAFFiR à taille humaine vont être testés par l’armée américaine.

Roméo, le robot humanoïde à la française

Romeo

Romeo chez Aldebaran

En partenariat avec plusieurs laboratoires et jeunes entreprises françaises spécialisés dans la robotique, Aldebaran a développé une nouvelle génération d’humanoïde baptisé sous le nom de Roméo qui n’est autre que le cadet de Nao.

Roméo : le cadet de Nao, au service des personnes à mobilité réduite

Ne mesurant pas plus d’1,40m, cet humanoïde de 40 kilos est composé de fibre de carbone et caoutchouc. Véritable assistant de personnes en perte d’autonomie, Roméo est capable d’enregistrer les rendez-vous de son interlocuteur, de rappeler à ce dernier en cas d’oubli de prendre ses médicaments en consultant l’ordonnance et les prescriptions qu’il a mémorisées, et pourra même transmettre ces informations au centre de téléassistance en cas d’inobservance répétitive ou de négligence grave. Il est également capable de faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite et intervenir en cas de chute grâce à son capteur de mouvement intégré. En effet, cet humanoïde est doté d’une épine dorsale à quatre vertèbres, de pieds suffisamment articulés, d’un buste flexible et de mains performantes lui permettant d’exécuter de nombreux mouvements plus complexes. Son système de reconnaissance vocale lui procure entre autres la possibilité de communiquer avec son interlocuteur par le biais de la parole et des gestes. Sa commercialisation est prévue pour l’année 2015.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires