Assystem équipe le CHU de Nantes de deux robots mobiles autonomes

Innorobo_2051

Convaincu par le niveau technique d’Assystem, le CHU de Nantes lui a passé commande de deux robots mobiles autonomes. Leur mission consiste à transporter de manière totalement autonome du matériel médical, à savoir des endoscopes souples thermosensibles, pris en charge dans une unité centralisée et professionnalisée de traitement. Ces robots effectuent des déplacements sur 4 étages différents. Ils doivent emprunter 4 ascenseurs répartis dans le bâtiment et cohabiter à la fois avec le personnel du CHU mais également avec les patients et les visiteurs.

Pour cela, Assystem a développé la couche applicative « Intelligence Collective et Situationnelle » qui fait le lien entre l’architecture informatique du CHU et les robots mobiles. Cette solution apporte une plus-value au personnel médical qui peut alors se consacrer aux tâches essentielles en secteur hospitalier, tout en évitant grâce aux robots les déplacements à faible valeur ajoutée. L’intelligence intégrée aux robots leur permet de contacter directement les professionnels de santé en charge des dispositifs médicaux dans les services. Ils les informent sur leur téléphone portable, à l’aide d’un synthétiseur vocal, que leur mission a été accomplie.

Marqueur fort de la capacité d’innovation d’Assystem, ce robot mobile autonome préfigure l’évolution d’un marché porteur sur lequel le groupe d’ingénierie a rapidement choisi de se positionner. C’est ainsi que, à l’occasion du salon Innorobo, en 2015, il a reçu son certificat pour devenir le premier adhérent du cluster Coboteam, marquant ainsi son engagement pour l’organisation d’une filière robotique dans la région Rhône-Alpes. Ce rapprochement a permis de nourrir les équipes Assystem basées à Saint-Priest et qui sont à l’origine du développement du robot proposé à Nantes.

Acteur de plus en plus reconnu sur le marché de la robotique Assystem est déjà fort d’une première expérience avec l’intégration d’un robot mobile dans les Hospices Civils de Lyon. Et dans cette continuité, trois autres CHU envisagent, courant 2017, de se positionner sur de tels investissements. En matière de structuration de l’offre, le contrat avec le CHU de Nantes implique la rémunération des phases d’étude et d’intégration sur le site de l’Hôtel-Dieu, puis à louer et assurer la maintenance pendant une période initiale de trois ans minimum des deux robots.

MagCover
MagCover
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires